Un peu de lecture…

Tous les articles de la catégorie Un peu de lecture…

Le Journal de Carrie de Candace Bushnell

Publié 12/09/2012 par cacolette05

Avant d’attaquer Les Menteuses, j’avais lu ça:

Résumé de l’éditeur: Carrie a 17 ans, elle porte des gogo-boots vintage, ses copines la trouvent fabuleuse, elle rêve d’être écrivain, elle a son premier coup de foudre, elle customise son sac avec du vernis rose…
Et demain, elle sera Carrie Bradshaw, la reine de New York.

Mon avis: étant qu’accro à Sex and the City, je ne pouvais pas passer à côté de la jeunesse de Carrie. On découvre via ce livre  une ébauche de celle que l’on retrouvera plus tard avec déjà une fille qui aime les vêtements et ses amis. Le journal n’est pas écrit comme un journal intime traditionnel  au jour le jour ms plutôt par thème. J’ai regretté que Candace Bushnelle ne nous ait pas donné plus de détails sur la rencontre des filles. Lors du prochain peut-être?

Publicités

Les Menteuses de Sara SHEPARD

Publié 06/09/2012 par cacolette05

Ca faisait longtemps qu’on n’avait pas parlé lecture!!

Je vous présente aujourd’hui la dernière série de livres que je suis en train de lire.

Les Menteuses de Sara SHEPARD

 

C’est de cette série de livres qu’est issue la série Pretty Little Liars.

Et si je me suis bcp ennuyée à la lecture du tome I, je dévore la suite.

L’histoire est toujours la même: 4 adolescentes qui recoivent des messages d’un mystérieux correspondant qu’elle prennent au début pour leur amie disparue. Ms à partir du 2ème tome, bcp de choses sont différentes et ça n’en devient que plus intéressant! Il y a en tout 8 tomes et il me tarde d’arriver au bout.

Je ne vous dévoile pas les changements, je vous laisse vous faire un avis!

Le choix d’aimer de Malorie Blackman

Publié 13/07/2012 par cacolette05

Alors que je viens de relâcher mon panier virtuel sur vente-privee (frustration je crie ton nom), me revoilà avec un peu de lecture!

Résumé de l’éditeur : « Voilà les choses de ma vie dont je suis sûre :  je m’appelle Callie Rose. Je n’ai ps de nom de famille. j’ai 16 ans aujourd’hui. Bon anniversaire Callie Rose. Ma mère s’appelle Perséphone Hadley, fille de Kamal Hadley.
Kamal Hadley est le chef de l’opposition- et c’est un salaud intégral. Ma mère est une Prima- elle fait donc partie de la soi-disant élite dirigeante.
Mon père s’appelait Callum MacGregor.
Mon père était un Nihil.
Mon père était un meurtrier.
Mon père était un vi oleur.
Mon père était un terroriste.
Mon père brûle en enfer.  »

Imaginez un monde. Un monde où tout est noir ou blanc. Où ce qui est noir est riche, puissant et dominant. Où ce qui est blanc est pauvre, opprimé et méprisé. Dans ce monde, une enfant métisse est pourtant née, Callie Rose. Une vie entre le blanc et le noir. Entre l’amour et la haine. Entre des adultes prisonniers de leurs propres vies, de leurs propres destins.
Viendra alors son tour de faire un choix. Le choix d’aimer, malgré tous, malgré tout…

Mon avis: le choix d’aimer est l’occasion de retrouver Sephy mais surtout sa fille Callie Rose qui en grandissant va découvrir les secrets de famille. L’histoire est tjs aussi palpitante, j’ai vraiment adoré cette saga. Celui-là ne nous laisse encore aucun moment de répit même si on survole la vie de cette famille pendant 10 ans. Un livre jeunesse qui plaira aux plus jeunes et aux moins jeunes!

La Couleur de la Haine de Malorie Blackman

Publié 01/07/2012 par cacolette05

Je reviens cette fois avec la suite d’Entre Chiens et Loups, la Couleur de la Haine, tome 2 de la saga de Malorie Blackman.

Résumé de l’éditeur: J’ai compris que je ne savais rien de la manière dont je devais m’occuper de toi, Callie Rose. Tu n’étais plus une chose sans nom, sans réalité. Tu ‘n’étais plus un idéal romantique ou une simple manière de punir mon père. Tu étais une vraie personne. Et tu avais besoin de moi pour survivre. Callie Rose. Ma chair et mon sang. A moitié Callum, à moitié moi et cent pour cent toi. Pas une poupée, pas un symbole, ni une idée. Mais une vraie personne avec une vie toute neuve qui s’ouvrait à elle. ET sous mon entière responsabilité.

Imaginez un monde. Un monde où tout est noir ou blanc. Où ce qui est noir est riche, puissant et dominant. Où ce qui est blanc est pauvre, opprimé et méprisé. Un monde où les communautés s’affrontent à coups de lois racistes et de bombes. C’est un monde où Callum et Sephy n’ont pas le droit de s’aimer. Car elle est noire et fille de ministre. Et lui blanc et fils d’un rebelle clandestin…
Et s’ils changeaient ce monde?

Mon avis: deuxième des 4 tomes de la série de Malorie Blackman, que j’ai lu aussi vite que le premier! On retrouve Sephy et les premières années de la vie de sa fille.  A la lecture de ce livre, on navigue tjs entre présent (ordinateur, portable…) et passé (ségrégation blancs et noirs…) et c’est assez étrange. On ne peut s’empêcher d’être mal à l’aise face à la violence qui se dégage de certains personnages. Mais comme le premier tome, l’histoire nous accapare en ne laissant aucun temps mort.

Entre chiens et loups de Malorie Blackman

Publié 06/06/2012 par cacolette05

Encore de la lecture avec cette fois autre chose que de la chicklitt, de la littérature jeunesse, ça change!!

Résumé de l’éditeur: Callum m’ a regardée. Je ne savais pas, avant cela, à quel point un regard pouvait être physique. Callum m’a caressé les joues, puis sa main a touché mes lèvres et mon nez et mon front. J’ai fermé les yeux et je l’ai senti effleurer mes paupières. Puis ses lèvres ont pris le relais et ont à leur tour exploré mon visage. Nous allions faire durer ce moment. Le faire durer une éternité. Callum avait raison : nous étions ici et maintenant. C’était tout ce qui comptait. Je me suis laissée aller, prête à suivre Callum partout où il voudrait m’emmener. Au paradis. Ou en enfer.

Imaginez un monde. Un monde où tout est noir ou blanc. Où ce qui est noir est riche, puissant et dominant. Où ce qui est blanc est pauvre, opprimé et méprisé. Un monde où les communautés s’affrontent à coups de lois racistes et de bombes. C’est un monde où Callum et Sephy n’ont pas le droit de s’aimer. Car elle est noire et fille de ministre. Et lui blanc et fils d’un rebelle clandestin…
Et s’ils changeaient ce monde?

Mon avis: premier des 4 tomes de la série de Malorie Blackman, certains passages rappellent de mauvais souvenirs de notre histoire même si c’est  raconté sur fond de Roméo et Juliette. J’ai découvert ce livre chez Miss Bunny ici . J’ai aimé ce premier tome, placé sous le signe de l’amour,  et cette façon d’adopter l’histoire selon le point de vue des différents personnages. J’ai déjà commencé la suite car il me tarde de savoir comment va évoluer l’histoire.

Crimes et couches-culottes de Jennifer Weiner

Publié 30/05/2012 par cacolette05

Allez encore un petit livre de chick-litt, ça faisait longtemps!

Résumé de l’éditeur: « Un mari avocat, une petite fille adorable, des jumeaux malicieux et une belle maison dans le Connecticut: en apparence Kate Klein est une femme comblée. En réalité, son mari est submergé de travail, elle passe son temps à courir après ses enfants et s’ennuie ferme dans une petite ville où il ne se passe jamais rien. Jamais rien? Invitée chez sa voisine, Kate la découvre morte, un couteau planté dans le dos. Elle décide de mener l’enquête.
Facile à dire car ds le quartier les langues ne se délient pas facilement. Sans compter qu’un vrai détective n’est pas censé jongler avec des horaires de crèches, des cours de musique et des sorties au square… Entre 2 tournées de lessive, Kate réussira-t-elle à démasquer l’assassin? »

Mon avis: un gentil petit livre de chick-litt, déniché ds un vide-grenier,  qui permet de passer un bon moment, voilà ce que j’en ai pensé. Un peu d’humour, un peu de suspense, l’idéal le soir avant de s’endormir!

La cellulite c’est comme la mafia, ça n’existe pas de Pulsatilla

Publié 24/05/2012 par cacolette05

Et oui, encore un livre de chick-litt!!

Résumé de l’éditeur : Quand on a la chance d’avoir un père colérique, une mère maniaque, des règles douloureuses, un passé d’anorexique et un goût prononcé pour les histoires d’amour calamiteuses, mieux vaut avoir un solide sens de l’humour… C’est le cas de Pulsatilla, vingt ans et des poussières, blogueuse et fille de pub qui s’attaque avec énergie aux problèmes fondamentaux de la vie des femmes : l’éradication définitive des poils et de la cellulite, la ronde des régimes, la quête héroïque de l’amour et de la petite culotte idéale… Avec un sens de la gaffe à la Peter Sellers, un romantisme t rash et une tendance désarmante à toujours dire ce qu’elle pense, Pulsatilla dynamite les clichés des jeunes filles en fleur !

Mon avis: j’avais été attirée par le titre ms franchement j’ai détesté!! C’est une suite de chapitres sur la vie de l’auteur de sa naissance à nos jrs et franchement ça ne m’a même pas fait sourire, et pourtant j’aime la chick-litt!  La lecture des 100 premières pages avaient déjà été difficile ms le chapitre de traduction italien/patois de la ville où elle habite m’a achevé!!